œuvres Sculptées

Mariemont est une terre chargée d’histoire, deux personnalités la dominent : Marie de Hongrie et Raoul Warocqué.
Marie de Hongrie gouvernait nos provinces au temps de Charles Quint, elle s’y fit construire un château en guise de rendez-vous de chasse et lui donna son nom, «Mariemont», Mont de Marie.
Raoul Warocqué riche industriel de la Belle Époque, eut l’idée de réunir en ce lieu retiré des antiquités, des œuvres et des objets d’art de toutes sortes. Grâce aux relations nouées au cours de ses voyages, il acquiert quelques bronzes monumentaux qu’il fit installer dans le parc. Aujourd’hui ces monuments sculptés par des artistes de l’époque sont admirés par des visiteurs venus du monde entier.

Au début du parc par l’entrée principale et sur la droite entre l’allée d’honneur et le chemin de la cloche, sont creusés deux étangs séparés par un étroit sentier bordés d’arbres, ils sont fréquentés par des palmipèdes de différentes espèces: des canards et des poules d’eau, des cygnes gracieux, des oies sur les abords et plus encore par des oiseaux migrateurs de passage. Au centre de l’étang supérieur, se dresse sur un socle de rocaille la source, une oeuvre de Jef Lambeaux. Plus en avant le long du sentier lui fait face une autre statue du même artiste: Le triomphe de la femme.

La Source: sur un socle de rocaille la statue-fontaine en bronze de Jef Lambeaux. En équilibre sur le pied gauche, elle brandit un poisson et une coquille d’où s’écoulent des filets d’eau.

_MG_8830_openWith (1)

Le triomphe de la Femme: du même artiste Jef Lambeaux, l’oeuvre en bronze représente un satyre assaillant une nymphe.

IMG_7883 - copie

La fontaine aux lions: est une copie en plomb de la fontaine située dans la « Cour aux lions » de l’Alhambra de Grenade et datant de 1377.
Cette copie figurait dans le pavillon espagnol à l’Exposition universelle de Bruxelles en 1910 et a été acquise par Raoul Warocqué en 1913. La fontaine est dans un bosquet, elle est visible en prenant un chemin à droite de l’allée d’honneur avant le musée.

GA3A1745

Le Bouddha Amida (1910): copie du célèbre Amida Butsu de Kamakura (1252) le Bouddha Amida réalisé en bronze est posé sur un haut socle de pierre bleue au milieu d’un massif d’azalées, il est accompagné de deux petites lanternes et flanqué de deux autres grandes lanternes, également en bronze. Lors du voyage qu’il effectua au Japon en 1910, Raoul Warocqué avait visité le site de Kamakura. Le Bouddha lui fut livré peu après son retour. Chaque année au mois de mai le Bouddha ainsi que la Kannon sont honorés, encensés et reçoivent des fleurs en offrande par des associations bouddhiques de Belgique. Pour les contempler ils font face au Musée un peu en contre bas séparés l’un et l’autre d’un ancien ruisselet et d’un chemin, le (la) Kannon est située plus en avant du Musée dans un bosquet.

IMG_6909 2

 

 

Le Bodhisattva Kannon (Bosatsu): à l’ombre des arbres, entre le Bouddha Amida et le musée se dresse Le Bodhisattva  Kannon en bronze aux multiples bras (11) et ses 12 visages. Il n’est pas possible actuellement de déterminer les circonstances de son acquisition par Raoul Warocqué dans le domaine de Mariemont, il fut déplacé de l’ancien château en même temps que le Bouddha à la construction du musée vers son emplacement actuel.

Un bodhisattva est un être qui, par sa pratique, par son éveil, aide les autres à s’éveiller.

Homme ou femme, Kannon est compassion agissante. Elle revêt une infinité de formes ; il (elle) est non-posture, non-forme. Elle (il) est libre de prendre toutes les formes, d’apparaître à tout moment et en tout lieu.

IMG_1050

 

Les lanternes: en suivant les lanternes en pierre, et en profitant du paysage, repérez les arbres de Chine évocateur de lointains voyages, il sont une vingtaine d’arbres recensés dans le parc.

 

Le Semeur: l’entrée de la roseraie est gardée par la statue du Semeur, célèbre création de Constantin Meunier.
Il s’agit d’une réplique de la statue érigée dans le Jardin botanique de Bruxelles en 1894. Les amis de Raoul Warocqué ouvrirent une souscription pour la lui offrir à l’occasion de sa nomination comme officier de la Légion d’Honneur. Elle lui fut remise solennellement en janvier 1914.

IMG_5148

 

Face aux ruines du château, sur la gauche on pénètre dans la cour, vaste esplanade de terre battue à l’origine, aménagée à la fin du 19 ème siècle en jardin quadrillé d’allées perpendiculaires encadrant des rectangles de gazon.
Deux groupes sculptés en bronze, disposés symétriquement sur de hauts socles en pierre bleue, attirent immédiatement le regard : à gauche, les Bourgeois de Calais d’Auguste Rodin , à droite, Vers la vie de Victor Rousseau.

Les Bourgeois de Calais: évoquent un épisode célèbre du siège de Calais par Édouard III d’Angleterre en 1347 : le roi avait exigé que six bourgeois, en chemise, pieds nus et la corde au cou, viennent lui remettre les clés de la ville ; ils auraient été ensuite mis à mort si la reine , qui était enceinte, n’avait obtenu leur grâce.

IMG_9954

IMG_9952

Vers la vie: présente trois personnages nus marchant de front d’un pas rapide en se tenant par la main : au centre, un homme âgé se penche vers un adolescent qui boit ses paroles, tandis que, à sa gauche, un jeune homme regarde fièrement devant lui.

Au fond de la cour, derrière les sculptures, on devine sous le lierre la série de fenêtres à linteau bombé qui éclairaient le niveau supérieur des deux ailes. Initialement, les briques des murs étaient couvertes d’un enduit blanc à faux joints, imitant la pierre.  La masse du corps principal, très ruiné, est suggérée par un massif d’arbres. Il conserve, dans l’axe, l’emmarchement et la partie inférieure des quatre colonnes du portique d’ordre colossal qui marquait l’entrée. Les sphinx posés aux angles proviennent du «fer-à-cheval».

_MG_9729

 

L’ Abondance: le groupe en bronze L’Abondance de Jef Lambeaux occupe le centre d’une pelouse triangulaire. Il représente une vache au pis gonflé, chevauchée par un faune ( divinité champêtre Chez les Romains), qui porte un garçonnet sur l’épaule. Deux femmes nues aux formes généreuses, appuyées nonchalamment à l’encolure de l’animal, tiennent une énorme grappe de raisins. Un enfant les regarde en caressant un chien. À l’arrière, un homme sonne de la conque (mollusque dont le coquillage est utilisé comme instrument de musique à vent).
Ce groupe a été acquis par Raoul Warocqué en même temps que le Triomphe de la Femme et mis en place en 1902. Les deux œuvres sont signées «Jef Lambeaux van Antwerpen» , une signature qui témoigne de la volonté de l’artiste de renouer avec la tradition du baroque anversois du 17 ème siècle. Les personnages de L’abondance sont d’ailleurs visiblement inspirés des tableaux de Jacob Jordaens.

GA3A2667

IMG_0812

Au bout de la pelouse, les restes en ruine d’une rampe soutenue par les arcades du fond du fer-à-cheval, ce dernier se situe dans le prolongement et en contrebas, on y accède en empruntant de part ou d’autre la rampe courbe et descendante utilisée anciennement par les cavaliers en promenade dans le domaine du château. Voir article: Autres merveilles intégrées, Le fer à cheval .

IMG_0822

2 réflexions sur “œuvres Sculptées

  1. Merci de ta visite,
    J’avais délaissé l’ordi depuis 2 ans,aussi face à photoshop je me retrouve comme une débutante, Alors je me diversifie ,
    Mais ce n’est pas gagné, je dois m’obstiner … c’est bon pour les neurones,
    Je voyage au pays des merveilles de Mariemont ,
    Les sculptures sont admirablement mises en valeur dans leur écrin de verdure,
    Certaines invitent au dépaysement alors que d’autres sont bien encrées dans l’histoire de nos terres,
    Bravo pour ton témoignage riche et les couleurs sublimes de tes photos,
    A bientôt,
    Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour tes voeux pour la nouvelle année,
    Cette coutume, qui jadis me paraissais désuète, me semble aujourd’hui naturelle,
    Magnifique et monumental, le Bouddha Amida,
    Toutes les religions ont engendré des merveilles !
    Je comprend ta lassitude face à l’ordi, qui lui, ne se fatigue jamais, car il m’arrive également de le fuir,
    D’ailleurs si j’oublie mes mes petites chiennes me rappellent à l’ordre !!!
    Pas de nouvelles de Martine sur son blog … Pas de nouvelles, bonnes nouvelles , dit-on !
    Bises

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s