une variété d’arbres d’exception

Parc d’agrément et de collection, paysager à l’Anglaise, le parc de Mariemont est classé au patrimoine et fait partie des meilleurs jardins exceptionnels de Wallonie.
Véritable poumon vert le parc abrite une grande collection de plantes et d’arbres en provenance du monde entier. Une collection diversifiée à souhait, allant du rhododendrons au séquoias géant parmi plus de 2000 espèces dont une septantaine sont remarquables.

Dans cet article les arbres les plus connus et spectaculaires seront mis en évidence, pour les plus experts en la matière (Dendrologie) ou ceux ou celles désireux d’en connaître d’avantage, je les invitent à s’adresser au centre d’accueil du Musée Royal ou des ouvrages comme « Inventaire Dendrologique et Trésors De Mariemont » en autres, compléteront amplement leurs connaissances en la matière.

Érable sycomore à feuilles pourpres. Il est cultivé comme arbre d’ornement pouvant atteindre 35 à 40 m de haut et un diamètre de 3,5 m (à 1,5 m de hauteur au-dessus du sol). Sa durée de vie peut atteindre les 500 ans. L’érable sycomore a des feuilles et de jeunes rameaux opposés. Les feuilles vert sombre au revers pourpre sont grandes et palmées, divisées en 5 lobes et dentées. Les fleurs de couleur vert jaune, groupées en panicules tombantes, apparaissent avec les feuilles.
Cet arbre qui s’élance normalement en tige se différencie de celui de Mariemont, ce dernier s’est déployé en prenant l’aspect d’une grande corolle, avec cette caractéristique étonnante et exceptionnelle, il est considéré comme l’un des plus grands et des plus beaux arbres de Belgique. Côtoyant le célèbre cèdre du Liban, il peut être vu et admiré sur la pelouse d’honneur derrière le Musée Royal. Probablement planté après 1883, il mesure actuellement plus de 25 mètres de hauteur pour une circonférence de 730 cm.

IMG_9947

 

Le cèdre du Liban. Voici un spécimen en provenance du Liban qui se fait rare dans son milieu naturel, moins de 400 exemplaires subsistent encore en ce qui concerne les arbres centenaires et millénaires.
Majestueux malgré sa fragilité croissante, le Cèdre du Liban est l’un des premiers arbres plantés en Belgique, c’est au sein de la pelouse d’honneur qu’il s’impose comme l’une des pièces maîtresses. Son caractère tabulaire (en forme de table) est très caractéristique, malheureusement il est en fin de vie et son alimentation en sève se fait de plus en plus difficilement. Depuis une dizaine d’années un support de soutien lui assure une meilleure stabilité.
Du vieux cèdre a été prélevé des semis de graines ayant permis la plantation de trois jeunes plants qui s’épanouissent aujourd’hui autour de leur géniteur.
Hauteur: 25 m pour une circonférence ne variant pratiquement plus au dessus de 430 cm.

IMG_9945

 

Sequoiadendron géant (giganteum). Le sequoia géant peut atteindre 80 m en hauteur au bout de plusieurs centaines d’années. Sa durée de vie peut dépasser les 3000 ans.
Seul de son genre, le séquoia géant est un arbre quasi mythique que ce soit à cause de sa taille hors norme et impressionnante ou de sa longévité exceptionnelle. Son écorce fibreuse, épaisse, brun rouge et souple est semblable au Sequoia mais son tronc est plus large à la base, sa Cime est irrégulière et pointue. le Séquoia géant comprend les arbres les plus grands du monde en volume et est l’unique représentant actuel du genre Sequoiadendron. Le spécimen du parc de Mariemont peut être admiré à l’extrémité de la pelouse d’honneur derrière le musée et proche de l’allée séparant la pelouse de la partie boisée. Cet arbre dépasse les 42 mètres de haut pour une circonférence de 695 cm.

GA3A2708

 

Le Pommier de l’Amour. Espèce du genre phellodendron, originaire de l’est de l’Asie (région du fleuve d’amour) en Chine, le pommier de l’amour a été l’un des premiers a être planté au parc de Mariemont (vers 1860). c’est un arbre à croissance rapide se ramifiant à la base du tronc et à fortes branches charpentières. L’écorce est épaisse et profondément cannelée, la feuille vert brillant et aromatique devient jaune en automne. C’est un arbre très rustique qui supporte aisément les hivers rudes à basse température. Remarquable, il est admiré par tous y compris par les dendrologues venus du monde entier visiter le parc.
Hauteur: plus de 24 m pour une circonférence de plus ou moins 470 cm.
En Belgique voir en Europe celui de Mariemont est le plus gros répertorié de son espèce. Il est visible à la limite de la pelouse d’honneur et de la roseraie.

IMG_9951
En automne

 

Hêtre pleureur (Fagus sylvatica-pendula). Est un hêtre ornemental à port étalé, caractérisé par ses rameaux/branches ondoyantes et latérales souples qui pendent à la verticale, retombants même jusqu’au sol. Sa charpente est élancée, son port arbustif et pleureur. Son feuillage est marcescent, les feuilles sont ovales et d’un vert foncé brillant qui mesurent de 4 à 10 cm de long et prennent une belle coloration jaune-orangée en automne. Cet arbre original à l’écorce lisse, tendre et de couleur grise pousse plus lentement pendant ses premières années pour devenir par la suite plus rapide pouvant atteindre une hauteur de 20 voir 25 m. Au parc de Mariemont sur la grande pelouse à l’approche de la roseraie (le semeur), se trouve un magnifique exemplaire, prisé notamment pour la photographie de mariage et les selfies.

-Marcescent: se dit d’un arbre-arbuste (feuille, calice ou corolle) qui se flétrit sur la plante sans s’en détacher.
-Pas de notations récentes concernant la circonférence et la hauteur de cet arbre.

GA3A2779_DxO

 

Cèdre de l’Atlas. Est une espèce d’arbres conifères  originaire de l’Atlas, massif montagneux d’Afrique du Nord. Cet arbre d’allure majestueuse et imposante pouvant atteindre une hauteur de 30 à 40 mètres  présente souvent une cime tabulaire à l’âge adulte. C’est un arbre qui peut vivre plus de 1000 ans avec des circonférences impressionnantes mais dont la croissance au stade juvénile est faible. Il se distingue des autres espèces de cèdres par ses rameaux dressés, longs et fins et de couleur gris jaunâtre. Ses aiguilles vertes, courtes de 2 ou 2,5 cm de longueur sont peu pointues et persistantes.  Les cônes mâles et femelles forment lentement un cône lisse de 7 cm de long sur 5cm de diamètre en moyenne qui persistent au moins deux ans avant de tomber, laissant place pour plusieurs années à un picot central. L’huile essentielle aromatique du cèdre de l’Atlas à des propriétés cicatrisantes, antiseptiques et décongestionnantes notamment pour les voies respiratoires, c’est également un antifongique (traitement des mycoses). Mariemont, ce vieux cèdre situé près de l’entrée du Musée, abimé, à beaucoup souffert des intempéries. C’est un des plus gros arbres du parc qui lors d’un relevé dendrologique de 2005, mesurait  38 m pour un tour de 635 cm, depuis il ne semble plus beaucoup évoluer. 

IMG_1214

 

Ginkgo Biloba (arbre aux quarante écus)
Originaire de Chine, cet arbre ornemental y a été découvert en 1690 et introduit en Europe au début du 17 ou 18 ème siècle, La date et les circonstances de cette introduction sont controversées. Le nom populaire d’arbre aux quarante écus viendrait de la somme payée par un riche armateur Français M de Périgny, à un horticulteur Anglais pour l’achat en 1780 de cinq pieds mâles pour le prix de 25 guinées, soit environ 40 écus pièce. Un groupe composé de trois arbres Ginkgo Biloba est visible le long de l’allée du bac à sable, vers la sculpture de l’abondance et face aux ruines du Château.

93Arbres-Mariemont

à suivre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s